Back

L'école Buissonnière

ROUEN (76)

997_pic2
997_pic2
les données du projet

Lieu / Rouen (76)
Maîtrise d'Ouvrage / Matmut
Équipe de maîtrise d'œuvre  / CBA Architecture, architecte mandataireEspace Libre, paysagiste, VRD - SOGETI, bureau d'études fluides - KUBE, bureau d'études structure 
Surface / 21.000 m²  (aménagements extérieurs)
Coût des travaux estimé / 2.050.000 € 
Année de réalisation / Lauréat du concours 2018 - études en cours

Régéneration

C’est le fait de reproduire, de reconstituer. Se dit d’un pays ou d’une ville après une guerre, après une période de tumulte... Voilà des mots, un concept fort, pour caractériser le travail que nous avons engagé sur ce site emblématique de la Métropole Rouennaise.
C’est donc bien un travail de ré-invention, de recicatrisation que nous devons accomplir afin de pouvoir enfin accepter l’idée que l’école normale ne soit plus ce « vaisseau fantôme » dominant la ville, mais agisse au contraire comme une nouvelle polarité active et valorisante à l’échelle du quartier, de la ville, de la Métropole… Un programme ambitieux d’hôtel de luxe, de complexe de bureaux associé d’espaces extérieurs adaptés, vont redonner vie à ce lieu dans les années à venir.

997_pic13
997_pic13
Un projet en lien avec la Ville

Le site est vécu à l’heure actuelle comme un « espace invisible », une sorte de « non-lieu » tant il est protégé du regard extérieur : on devine plutôt qu’on ne voit… Que ce soit depuis la rue de Lille et Marie de Baumont, comme depuis la route de Neufchâtel, les murs d’enceinte créent une rupture brutale avec l’environnement proche…
La création d’un hôtel et d’un ensemble de bureaux impliquent de facto la nécessité de désenclaver le site, de lui donner une existence perceptible depuis l’espace public… Outre la clôture de chantier, l'alignement sur la route de Neufchâtel est constitué d'un ensemble de murs et de poternes abritant auparavant l’entrée de l’école normale. Ces ouvrages sont relativement hauts et masquent en quasi-totalité le bâtiment et surtout la richesse des espaces extérieurs. Nous proposons d’intervenir sur cette enceinte: les poternes seront conservées dans leur intégralité mais les murs pleins seront abattus et remplacés par une grille à barreaudage au graphisme sobre…nous organisons donc depuis la route de Neufchâtel différentes « fenêtres urbaines » permettant à tous de profiter visuellement des aménagements du nouveau parc urbain, crée à l'occasion du projet.

997_pic1
997_pic1
Une implantation cohérente et respectueuse

Pour répondre aux exigences du programme, nous avons veillé à garantir une parfaite indépendance des deux entités fonctionnelles bureaux/hôtel. Seul le parking est partiellement mutualisé (50 places de stationnement hôtel intégrées au parking global de 177 places). Le parc urbain sera quant à lui partagé et offert tant aux résidents de l’hôtel qu’aux utilisateurs des bureaux. Les conditions d'accès au public extérieur pourront être étudiées ultérieurement en concertation avec les utilisateurs.
Le parc urbain se développe dans un principe d’espaliers alliant minéraux et végétaux. Visible depuis la rue, accessible directement pour les résidents et le personnel des bureaux, ce nouvel espace riche d’événements et de « micro-lieux » permet de réellement mettre en pratique une « biophilie » partagée.

997_pic4
997_pic4
997_pic5
997_pic5
Schéma fonctionnel
997_pic3
997_pic3
Un parc urbain aux ambiances singulières

La topographie naturelle du terrain oriente le regard vers le Val de Seine Rouennais. C'est cette vue que nous proposons de valoriser par une structuration du site en lien direct avec la topographie existante. Cette structuration de la pente permet de proposer des paliers accessibles depuis la route de Neufchatel tout en conservant des fenêtres de vision sur le centre-ville.
Des espaces différenciés structurent le site et permettent une gestion des usages selon des ambiances paysagères distinctes. Le mail d'accueil marque l'espace structurant commun et définit la limite du parc en partie basse, ce dernier permettant de proposer une gestion alternative des eaux pluviales. Le jardin des œuvres et la cour arrière, plus formels et qualitatifs, s'adressent exclusivement aux clients de l'hôtel et du restaurant.
Le jardin des œuvres, réservé aux clients de l'hôtel met en perspective l'intervention d'artistes avec le grand paysage de la vallée de Seine. Niché au creux des plis du terrain, de petits belvédères exploitent la potentialité offerte par le site pour organiser des cadrages singuliers sur le paysage.

Le Jardin des œuvres
997_pic8
997_pic8
Les belvédères
997_pic9
997_pic9
Le projet d'architecture - Crédit images : CBA Architectes
997_pic10
997_pic10
997_pic11
997_pic11
997_pic12
997_pic12
997_pic6
997_pic6
997_pic7
997_pic7
Aucun message