Europan 12

Rouen île Lacroix (76)

Concours non retenu

Ash architectes

La Seine, élément fondateur de la ville de Rouen, se trouve aujourd’hui cloisonné par du bâti et des infrastructures révélant une séparation et une dualitéentre les rives gauche et droite.
Pour nous, l’arrivée de la gare TGV peut être l’opportunité d’atténuer cette dualité entre les rives et de parler du coeur de la ville de Rouen au sens d’une seule et même entité. Cette opportunité se fera naturellement par le biais de l’Ile Lacroix, élément incontournable et «identitaire» entre les rives. Le projet suivra un dispositif urbain plus perméable pour écrire une nouvelle histoire avec la Seine. La gare aura donc une influence spatio-temporelle sur Rouen et ses activités. Nous avons donc travaillé avec une vision sur différentes échelles temporelles (court, moyen et long terme) et différentes échelles spatiales (quartier, agglomération de Rouen et Grand Paris). La requalification de la partie urbaine de l’Ile et la poursuite du maillage urbain au sud de la gare offrent de grande disponibilité foncière, répondant à la future dynamique autour de la gare. A partir de ces éléments, notre stratégie s’est focalisée vers une structure d’empilement d’activités, de services, de circulations et d’espaces publics sur ce nouvel aménagement. Le concept de peau offre cette possibilité et règle les problèmes de circulation. La peau joue le rôle d’élément fédérateur au sein de la ville. Elle forme l’élément clé dans un futur réseau d’espaces publics reliant les rives du Nord et du Sud, mais aussi l’Est et l’Ouest par la poursuite d’aménagement des quais et l’exploitation de transports nautiques intra-agglomération.

Les autres projets

/static/js/